Esprit d’Afrique

Ubuntu-kids-2 (1)

Source: Google photo

Synopsis: L’esprit indomptable de l’Afrique et des Africains m’a fait écrire ce blog qui se faisait attendre depuis longtemps. J’ai essayé d’expliquer cet esprit chez les Africains à travers une vidéo et de nombreux points de pouvoir colorés qui devraient vous éduquer et vous faire prendre conscience de la beauté de l’Afrique et de ses habitants, même s’ils sont très diversifiés dans leurs langues, leurs arts, leur culture et leurs traditions. Une chose qui est universelle en Afrique est leur esprit joyeux.

 

J’ai toujours été émerveillé par l’esprit de l’Afrique où j’ai passé beaucoup de temps dans de nombreux pays à travailler avec eux dans le domaine du développement. J’ai appris d’eux ce que signifie être un être utile qui fait partie de la communauté, où chaque personne aide la communauté de toutes les manières possibles, sans la moindre hésitation et de la sorte, sans égoïsme. J’ai appris d’eux la valeur du travail acharné, de l’amour pour leurs voisins, du partage, du soin des autres et du sentiment de fierté de leur culture, de leur mode de vie, de leurs anciennes traditions et de leur art.

J’ai mangé avec eux leur repas simple, dansé avec eux pendant leurs festivités, vécu comme eux dans leurs villages et même construit ma maison avec leur aide dans un village rural loin de la ville.

Je leur ai fait confiance avec nos enfants et à leur tour ils nous ont adoptés comme étant les leurs dans le village et nous ont fait sentir comme si nous étions en dehors de leur communauté, ce qui n’est jamais arrivé à moi et à ma famille dans d’autres pays. Ma femme vivait heureuse dans notre maison en pisé, dont le design était unique et que j’ai moi-même fait enduire allègrement les sols de pâte de bouse de vache chaque semaine pour donner aux pièces une surface dure et sans poussière. (S’il vous plaît lisez mon blog intitulé Comment être autonome partout ici).

Aujourd’hui, je parlerai d’un pays très particulier, le Burkina Faso, où l’esprit africain sur lequel j’écris est illustré dans cette vidéo que je publie ici.

Regardez cette vidéo pour voir comment tout le village s’unit pour construire une belle maison en adobe pour l’un de ses voisins, utilisant le sol, la paille, l’herbe pour la toiture et les peintures décoratives extraites de sources naturelles, dans le respect de leurs traditions.

Ils chantent ensemble tout en travaillant, montrant leur joie et leur enthousiasme à faire ce travail communautaire dans leur véritable esprit africain pour aider à construire la maison de leur voisin qui, au besoin, fait de même pour les autres. L’ensemble du processus est gratuit, car ils n’utilisent que ce que la nature fournit avec une telle richesse et construisent une très belle maison à mains nues. C’est l’esprit de l’Afrique que les Occidentaux qui ne sont jamais allés en Afrique dénigrent en tant que primitifs et se moquent de leurs maisons de boue.

Ils sont même venus dans notre belle maison de notre village dont nous étions si fiers et nous avons cherché un réfrigérateur et une génératrice. Ils se sont ouvertement demandé comment nous pouvions vivre dans des conditions « aussi primitives », car ils ne voyaient pas la beauté d’un village africain manière pacifique ils vivaient tous en totale harmonie avec la nature et les uns avec les autres.

C’est le cas de la plupart des Européens et des Américains qui ne sont jamais allés en Afrique ou ne sont venus que pour dénigrer leur grande culture et leurs traditions, les qualifiant de païens et de non civilisés, ignorants et imprégnés d’idées fausses. Les missionnaires sont à l’avant-garde de cet effort de « civilisation des Africains » et ne savent ni ne comprennent ce que signifie être africain et sa culture et ses traditions glorieuses. Ils ne savent pas que nous avons tous nos racines en Afrique, où notre ancêtre Lucy est apparue pour la première fois dans la vallée du Rift, il y a des millions d’années.

Les Africains ont toujours vécu comme ils le faisaient en totale harmonie avec la nature et leur environnement dans des communautés où tout le monde se connaît, où les personnes âgées assises sous les baobabs surveillent de près tous les enfants qui jouent à proximité et n’hésitent pour les châtier quand ils se comportent mal ou se battent avec d’autres enfants. Ils ont toujours gardé un œil sur nos enfants et les ont même nourris afin que nous ne nous inquiétions jamais de savoir où étaient nos enfants à n’importe quelle heure de la journée. Notre petite fille adorait chevaucher à l’africaine.

Nous avons appris que la manière africaine de porter les enfants sur le dos en écharpe était la manière la plus pratique et la plus confortable pour les enfants. Leur façon simple de piler le maïs et le sorgho pour préparer leurs repas chaque jour était belle et efficace. Ils ont cultivé tous les légumes et fruits dont ils avaient besoin près de leur village et ont élevé leurs poules et leurs pintades, ou encore des chèvres et des vaches.

Nous avons du lait frais, des fruits, des légumes, des œufs et du poulet quand nous le voulions. Ils nous ont donné des cadeaux d’un fauve et d’un singe à garder comme animaux de compagnie et nous ont demandé chaque jour comment nous allions. On nous apportait de la bouse de vache chaque semaine pour que ma femme et la bonne puissent enduire toutes les pièces. Ils nous ont fourni la femme de ménage aussi.

L’esprit africain sur lequel j’écris aujourd’hui est ce qui rend les Africains si uniques, car leur esprit et leur humanité touchent votre cœur d’une manière qui n’a été trouvée nulle part. J’en vois une partie en Haïti, où les esclaves capturés d’Afrique se sont installés il y a longtemps et maintiennent encore certaines des traditions de leurs ancêtres.

Les traditions et la musique africaines, la langue, l’art et l’artisanat varient considérablement d’un pays à l’autre, ce qui rend le continent si unique et magnifique. J’ai créé de nombreux points d’influence sur l’art et l’artisanat africains qui méritent d’être examinés pour comprendre à quel point ils sont variés tout en conservant leur merveilleux esprit. Consultez-les ici (point de référence pour l’art et l’artisanat africains).

Ces sept power point  sont un trésor de superbes photos de tribus africaines (en trois parties), d’art et d’artisanat africains, de la faune africaine et d’oiseaux d’Afrique, qui vous apporteront une richesse de connaissances sur l’Afrique que seul un point de puissance  ( power point) peut vous apporter. . J’ai déployé beaucoup d’efforts pour créer ces points de puissance sur une longue période, alors profitez-en et partagez-les avec tous ceux qui s’intéressent à l’Afrique, à ses habitants, à sa culture, à son art et à sa merveilleuse faune. Ces points d’alimentation vous permettront de connaître immensément un continent et sa beauté unique qu’un simple blog ne peut jamais faire.

Il existe cette idée fausse selon laquelle les personnes qui vivent comme les Africains dans leurs maisons en adobe et qui ne disposent d’aucun équipement moderne, comme l’eau courante et l’électricité, sont primitives et pauvres. Ils peuvent être pauvres par rapport aux autres, mais primitifs, ils ne le sont pas. Ils ont une culture et une tradition riches qui devraient être imitées et non méprisées par quiconque. Les missionnaires font plus de mal que de bien en essayant d’influencer les Africains avec leur culture et leurs traditions, car la culture et les traditions importées ne conviennent pas au mode de vie africain.

Un Américain m’a dit que lorsque les missionnaires ont dit aux femmes africaines de leurs villages qu’elles devaient se couvrir la poitrine avec des soutiens-gorge parce que montrer la poitrine nue était immorale, etc., ils l’ont fait, mais le fil de leur soutien-gorge leur a coupé la chair et leur a causé des blessures. ont été infectés faisant ainsi les femmes souffrent plus. Sans soutien-gorge, ils n’avaient pas de problèmes aussi horribles et leur peau lisse brillait de santé. Les femmes africaines ne portent pas de vêtements par modestie, mais en fonction du climat, être topless n’est donc pas impudique, mais tout à fait naturel pour elles. Je ne les ai jamais considérés comme immodestes mais je ne suis pas missionnaire.

Ce que je veux que mes lecteurs comprennent, c’est que les Africains sont fiers d’être ce qu’ils sont et n’ont pas besoin qu’on leur dise comment vivre. L’influence occidentale ne leur a fait que du mal dans de nombreuses régions où ils ont abandonné leurs belles maisons et vivent dans des maisons laides rectangulaires avec un toit en tôle extrêmement inconfortable et chaud la plupart du temps. Mais de tels foyers sont promus par les élites éduquées dans les écoles d’église qui ont abandonné leurs traditions et se considèrent civilisées en adoptant des noms chrétiens.

J’ai écrit de nombreux blogs qui traitent de l’isolement et de la solitude de la culture occidentale qui favorise l’égoïsme et l’apathie des gens. J’ai écrit sur de nombreux maux sociaux qui affligent les soi-disant personnes civilisées qui se droguent, se droguent, la violence domestique, le jeu et beaucoup d’autres vices, qui infligent des dommages à d’autres personnes par le biais de la violence armée et de comportements antisociaux.

Ils devraient apprendre de l’Africain à vivre en paix en s’entraidant au sein de leurs communautés. Si vous vous rendez dans une communauté rurale ou une petite ville d’Amérique et d’Europe, vous risquez d’être hostile au début parce qu’ils ne vous aiment pas simplement parce que vous êtes différent. d’eux.

Ce n’est pas le cas en Afrique, où que ce soit. Là-bas, si vous visitez un village, on vous demandera d’attendre pendant que quelqu’un ira chercher le chef du village. Quand il arrive et vous demande quel est le but de votre visite, il donne ensuite l’ordre de vous préparer une hutte et de préparer de l’eau chaude pour que vous puissiez vous laver et vous nettoyer tandis que les femmes vous préparent un repas. Après que vous ayez lavé et mangé, alors seulement le chef de village vous invite à son forum de village où il peut vous présenter les villageois et vous expliquer le but de votre visite.

Si vous regardez l’art et l’artisanat ,vous serez impressionné par leur originalité et la qualité de leur travail. Ils fabriquent eux-mêmes de merveilleux instruments de musique à l’aide de gourdes et de peaux d’animaux, ainsi que de merveilleux tambours toujours utilisés pour envoyer des messages la nuit aux villages voisins, en utilisant leur propre code Morse. De tels messages peuvent être relayés sur des centaines de kilomètres.

Ils fabriquent des vêtements, des articles de poterie, des articles de bricolage et des bijoux en utilisant uniquement les matériaux naturels à leur disposition. Les designers africains sont maintenant mondialement connus pour leur originalité de couleurs éclatantes et leur tissage complexe de textiles. Les modèles africains sont mondialement connus pour leur beauté et leur équilibre.

Ils sont très novateurs sur la façon dont les femmes habillent leurs cheveux en œuvres d’art complexes que notre fille en Zambie aime tant. Mais ce que j’aime le plus chez les Africains, c’est leur esprit de solidarité les uns envers les autres. Quoi qu’ils aient, ils partagent avec leurs voisins, y compris la nourriture et le logement. Personne ne se bat pour un terrain parce que les gens ne le possèdent pas. Le chef de village élu démocratiquement décide qui cultive la parcelle de terrain et l’attribue librement à ceux qui en ont le plus besoin.

J’ai moi-même constaté cet esprit d’entraide en Afrique parce que j’ai vécu dans leurs villages et partagé leur hospitalité. Il est vrai que les femmes travaillent dur pour aller chercher de l’eau et du bois de chauffage à grande distance dans de nombreuses régions, puis préparent le repas du jour en pilant le maïs ou le mil et en effectuant de nombreuses autres tâches fastidieuses et fatigantes, mais cela ne diminue pas leur pour chanter joyeusement tout en aidant à construire la maison de leurs voisins, comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessus.

Ce dont l’Afrique a besoin, c’est d’une compréhension de son esprit et de son mode de vie. Ils ont beaucoup souffert au cours de la période d’esclavage, lorsque les pays occidentaux les traitaient comme du bétail destiné à être vendu au plus offrant, de sorte que le concept des Africains inférieurs aux autres est né, ce qui entraîne un racisme qui persiste encore. J’ai écrit sur le fléau de l’esclavage dans un blog alors lisez-le
.
Les gens qui ne comprennent pas les Africains et leur mode de vie, leur culture et leur fier héritage insistent toujours sur le fait qu’ils ont besoin d’être éduqués et christianisés. Cela devrait être arrêté. Il faut apprendre à les regarder avec compréhension et empathie. Alors seulement, vous commencerez à apprécier l’Afrique et ses habitants. J’espère que ce blog vous apporte de nouvelles connaissances et vous rend plus conscient de la beauté de leur culture et de leur esprit.

 

Remarque: mes blogs sont également disponibles en anglais, espagnol, allemand et japonais aux liens suivants ainsi que ma biographie:

My blogs in English

Mis blogs en espagnol

Blogs von Anil in Deutsch

Blogs in Japanese

My blogs at Wix site

tumblr posts    

Blogger.com

Medium.com

Anil’s biography in English.

Biographie d’Anil en français

La biografía de anil en español.

Anil’s Biografie auf Deutsch

Anil’s biography in Japanese

Биография Анила по-русски
Subscribe

4 commentaires sur « Esprit d’Afrique »

  1. Votre amour pour l’Afrique et les Africains, comme vous les décrivez, est partagé par moi et je crois que de nombreux êtres humains, qui sont également conscients des valeurs humaines que leur peuple plus simple nous enseigne encore.

    J’espère que votre blog et vos points de pouvoir créeront une prise de conscience chez ceux qui n’apprécient pas encore ces valeurs humaines incarnées par les Africains, mais j’espère aussi chez les peuples d’autres continents.

    C’est ce qui serait le plus intéressant et important. Car convaincre ceux qui sont déjà convaincus ne veut pas dire plus que se féliciter. Cependant, je pense qu’intellectuellement, beaucoup peuvent être d’accord avec votre point de vue mais ne le faites pas dans leur vie quotidienne, c’est-à-dire que le convaincu n’est que par la parole et non par le travail.

    Comme je viens de le lire, comprendre quelque chose, comme votre texte, par exemple, est à la hauteur de ce qu’il montre. Pour résumer en un mot ce que vous devez comprendre dans votre article, je dirais que quiconque veut le comprendre doit être à l’apogée de la Fraternité.

    Mais cette Fraternité n’est pas vécue dans la majorité des humains, je crains que pas même parmi les frères de sang, de la même famille.

    Cette fraternité, incarnée dans les coutumes africaines que vous décrivez, n’est même pas sur la planète, mais un idéal, c’est-à-dire quelque chose qui manque, de ce qui nous manque et qui est malade par son absence.

    Cependant, tout comme je crois que cette fraternité existe et vit chez des humains d’autres continents, je crois aussi, comme vous le soulignez dans votre article, que ce ne sont pas tous les Africains qui la vivent, cette fraternité. Les causes des misères de l’Afrique, nous savons qu’elles sont, en partie, dans la colonisation, qui perdure économiquement. Mais les ennemis de l’Afrique ne sont pas seulement dans l’intérêt égoïste et pervers des pays extérieurs au continent. Malheureusement, les ennemis sont aussi chez eux, certains sont africains eux-mêmes. Tu le sais parfaitement.

    Cette inimitié n’est pas seulement entre les gens, mais au sein même des gens quand ils sont confrontés à des conflits personnels. Les personnes qui vivent leurs propres conflits sont celles qui génèrent également des conflits dans leurs relations avec les autres.

    Pour cette raison, j’espère que les convaincus de la parole, en lisant votre article, comprennent vraiment, c’est-à-dire qu’ils sont à la hauteur de la fraternité dans les œuvres, dans les faits, commencent à être de vrais amis d’eux-mêmes pour pouvoir être amis des autres.

    Je répète donc, outre les beautés de toutes sortes, naturelles et humaines, que vous décrivez et qui rendent la lecture agréable, l’importance et l’intérêt de votre article seraient que certains « missionnaires » réaliseraient qu’il n’a pas le droit de que ce soit Que des intellectuels de bonne conscience, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afrique, réalisent que leur bonne conscience n’est pas si cela ne devient pas une action vivante, la fraternité vivante est la seule chose qui fera de cet idéal un simple idéal. .

    Maintenant, je vais voir vos points forts et voir si la fraternité est une réalité ou une fiction en moi.

    M.Jose Luis Ramos Saavedra
    Iles Canaries
    Espagne
    23 novembre 2028

    J'aime

Les commentaires sont fermés.