Qui décide?

Big_Chief_Monk_Boudreaux_(7314685544)

Source : Google photo

Synopsis: Partout dans le monde, des personnes protestent contre l’invasion culturelle de la part d’étrangers qui dénigrent la culture autochtone et défendent leur propre culture sous prétexte de civiliser les non-civilisés. Cette notion de «je suis meilleur que toi», donc vous devez me suivre est tellement dépassée qu’il faut une introspection complète. Toutes les cultures sont belles à leur manière, nous devrions donc apprendre à les apprécier telles qu’elles sont et ne pas essayer de les influencer.

 

Mon blog d’aujourd’hui peut sembler controversé car, dans ce blog, j’écrirai sur la fierté africaine de leur culture et de leur histoire qui a été dénigrée par ceux qui considèrent les Africains comme des «sauvages» qui se bousculent toujours et dansent comme leurs ancêtres. a fait il y a longtemps. Les Africains sont fiers de leurs robes et costumes autochtones que portaient leurs ancêtres et ont le sentiment que leur culture est menacée par ceux qui ne parviennent pas à voir la beauté dans leur culture et leur reproche de ne pas être modernes.

Les Africains depuis des temps inconnus ont vécu dans de petits villages avant que les villes ne se soient développées pendant la période coloniale en Afrique du Sud et ailleurs sur le continent. De par leur nature et leur emplacement, les villages étaient souvent isolés les uns des autres en raison du manque de routes et d’autres infrastructures qui lient une nation moderne aujourd’hui.

Ils n’avaient pas l’argent tel que nous le connaissons aujourd’hui, ils ne connaissaient donc pas le concept d’argent, de banque ou de papier-monnaie, mais ils disposaient d’un système qui leur convenait parfaitement et ils utilisaient donc très efficacement le système de troc. Il prévaut encore dans certaines communautés rurales où les agriculteurs apportent leurs produits au marché une fois par semaine et les échangent contre ce dont ils ont besoin, évitant ainsi le système monétaire.

Leur isolement physique les a également aidés à préserver leur culture comprenant vêtements, nourriture et nombreux rituels. Ils ne possédaient pas de bijoux de fantaisie en or, en argent, en métaux précieux ou en pierres précieuses, mais ils en possédaient eux-mêmes à partir de coquilles de cauri, de perles ou de graines de plantes. Ils confectionnèrent leurs propres vêtements en peaux d’animaux, en écorces ou en coton tissé à la maison et les décorèrent de broderies, de perles ou de coquillages. Ils ont coloré leurs vêtements avec des teintures naturelles extraites de plantes ou de terre.

Ils n’avaient pas de nourriture occidentale ou étrangère que les étrangers apportaient parce qu’ils étaient isolés du monde extérieur; ils avaient donc leur propre nourriture qu’ils cultivaient et préparaient leur propre chemin, tout à fait de bon goût et unique. Ils ne possédaient pas de casseroles sophistiquées ni de poêles antiadhésives revêtues que vous puissiez acheter dans les supermarchés d’aujourd’hui, mais ils ont fabriqué leurs propres poteries d’argile qu’ils ont cuites et ils ont largement utilisé les gourdes qu’ils cultivaient et les ont utilisées pour conserver de l’eau ou de la bière. brasser du maïs, du sorgho ou de la banane qu’ils ont grandi en abondance.

Ils n’avaient pas les soi-disant maisons modernes en ciment et en étain, mais ils vivaient dans de belles maisons en adobe ou dans des huttes rondes en roseaux, bambous et vignes imperméables et magnifiques. Les Africains étaient des maîtres-artistes utilisant les matériaux mis à leur disposition. Ils ont donc décoré leurs huttes et leurs maisons en pisé à l’aide de teintures et de colorants naturels organiques pour leur donner un aspect magnifique. (voir mon blog appelé l’Esprit d’Afrique ici)

Ainsi, au fil du temps, les Africains ont partout développé leur propre culture unique dans leurs propres régions. Leur culture est donc extrêmement diversifiée, parce que ces cultures se sont développées isolément car il y a 200 ans, la majeure partie de l’Afrique située au sud de l’Égypte demeurait vierge et intacte. par des étrangers. En fait, nombre de ces communautés isolées n’avaient jamais vu un étranger de quelque race ou couleur que ce soit.

Cela a commencé à changer lorsque les missionnaires blancs qui furent les premiers explorateurs dans des régions inconnues de l’Afrique sont arrivés à la fin du 17ème siècle et ont apporté avec eux leur culture, leur nourriture, leurs vêtements et plus particulièrement leur religion qu’ils voulaient répandre parmi les Africains qui étaient pour la plupart animistes. Les esclavagistes arabes et les commerçants musulmans ont fait de même et ont propagé l’islam dans les profondeurs intérieures d’une Afrique inconnue dans laquelle les commerçants et les esclavagistes sont entrés pour leurs propres raisons. Les Africains ont ainsi découvert pour la première fois le monde extérieur dont ils ignoraient tout étaient très consternés.

Ce fut le début de l’invasion culturelle et religieuse provoquée par les Blancs et les Arabes musulmans qui tentèrent d’impressionner les « sauvages » en leur apportant une connaissance supérieure en matière de religion, de nourriture et de vêtements. Ils ont apporté des armes qu’ils ont vendues en échange d’ivoire et de peaux d’animaux et ont introduit des maladies mortelles telles que la variole et des maladies vénériennes contre lesquelles les Africains isolés ne bénéficiaient d’aucune immunité.

Mais surtout, ils ont amené avec eux leur sens de ce qui était juste et ils ont essayé d’imposer leur système de croyance aux Africains par la contrainte au début ou par une conquête militaire pure et simple qui a ouvert la voie aux missionnaires sbires d’installer leurs églises ou leurs mosquées. etc. pour commencer le processus de l’endoctrinement religieux.

Cela aurait les conséquences graves pour la culture et les traditions de l’Afrique partout dans le monde font l’objet de ce blog aujourd’hui (veuillez également consulter mon blog précédent, l’impérialisme culturel et religieux, ici).

Aujourd’hui, alors que je regardais les vidéos de femmes zoulou d’Afrique du Sud qui manifestaient dans les rues de leurs villes et de leurs villages, cette invasion culturelle qui les dénigrait et tentait de leur imposer les valeurs et les normes étrangères développées dans d’autres pays et n’ayant rien de commun avec En ce qui concerne les traditions et les valeurs de l’Afrique, je ressentais de la sympathie pour les Zoulous et tous les autres Africains qui se sentaient menacés de la même manière; j’ai donc décidé d’écrire à ce sujet aujourd’hui.

Récemment, un missionnaire américain qui était allé évangéliser les tribus isolées des îles Nicobar dans la baie du Bengale a été retrouvé mort, abattu avec des flèches empoisonnées par des tribus qui n’accueillaient pas les étrangers. Il a fait la une des médias internationaux dans tous les médias et continue chaque jour à élargir l’histoire des sauvages qui courent nus et ont eu l’affront de tuer un « missionnaire bien intentionné », mais personne n’écrit ni ne dit pourquoi les indigènes n’aiment pas les étrangers.

Lorsque les Africains isolés ont protesté contre l’arrivée de ces missionnaires pour répandre leur religion, il ya eu une protestation contre une résistance armée uniforme qui a provoqué la colère de leurs parrains en Europe et en Amérique. Un roi africain, Mutesa, en Ouganda, a incendié en bloc les nouveaux convertis et a banni les missionnaires blancs de son royaume, mais des manifestations similaires ont eu lieu ailleurs.

Le Dr Livingstone était également missionnaire, mais il était d’abord médecin, alors les Africains l’ont accueilli avec ses médicaments. Ce sont les lettres du Dr. Livingstone sur la pratique de l’esclavage et les meurtres en masse de l’indigène par les marchands d’esclaves qui ont sensibilisé l’opinion publique à l’esclavage qui ont poussé le gouvernement anglais à adopter des lois pour mettre fin à l’esclavage sur le continent. Les Africains auraient loué Dr. Livingstone s’il avait montré le même zèle à l’égard des missionnaires, mais c’était lui-même un missionnaire qui voyait l’avantage de propager le christianisme parmi les « païens ».

Maintenant, les Africains se demandent comment l’évangélisation des Africains au prix de la perte de leur culture et de leurs traditions était une bonne chose? Ils protestent contre Google et Facebook qui enlèvent régulièrement des photos de femmes aux seins nus qui sont si fiers de leur culture mais qui autorisent des photos et des vidéos pornographiques au quotidien. J’ai moi-même supprimé, mis en sourdine et déploré la pornographie dans Google plus, mais elle se poursuit sans relâche.

Les femmes zouloues qui sont fières de leur culture, de la manière de s’habiller, etc. protestent contre la sexualisation des seins nus qui, pour les Africaines, est une belle partie de la femme qui ne devrait pas, ne devrait pas être sexualisée. Les femmes zouloues, comme dans beaucoup d’autres régions d’Afrique, considèrent les seins comme une chose dont il ne faut pas avoir honte ni être dissimulée, car ce sont des seins qui les rendent femmes et belles.

J’ai déjà écrit que les femmes africaines qui ont toujours vécu près de la nature ont les seins nus et le font encore parce que les hommes respectent cet aspect de leur culture et disent que la poitrine les soutient quand ils sont enfants afin de soutenir pleinement leurs femmes dans leur vie. se battre avec les médias comme Google et Facebook pour désexualiser les seins. Je posterai ici quelques vidéos pour montrer leur fierté de leur culture et de leur patrimoine.

Source: Vidéo en tube U des filles du village zoulou dansant
https://www.youtube.com/watch?v=ervLtfw3nxk

Source: Vidéo en tube U de la danse des roseaux de femmes zoulous
https://youtu.be/fMYWpwKnXqc

Source: Vidéo en tube U de filles zoulous célébrant leur féminité et leur danse
https://www.youtube.com/watch?v=-fXCkfj7P8o

Source: vidéos sur tube U de danse traditionnelle zouloue

Quelque 11 millions de Zoulous en Afrique du Sud sont extrêmement fiers d’être zoulous et célèbrent l’anniversaire de la mort de Shaka qui, pour la première fois, a façonné le pays des Zoulous en regroupant diverses tribus sous une bannière et une nation, même si étaient cruels et tyranniques.

Ils disent que Shaka était le plus grand Zoulou de tous les temps qui les ait rendus fiers d’être Zoulous pour la première fois de leur histoire. Ils lui rendent hommage avec une grande statue à Natal. Quand les femmes zouloues manifestent en Afrique du Sud, des vidéos sur le tube en U sont postées, mais qui parle pour les tribus amazones qui sont sexualisées de la sorte et dont la culture est modifiée par les missionnaires là-bas? Qui parle pour les tribus d’Andaman et de Nicobar qui protestent contre une telle invasion culturelle par des étrangers?

Les gens ont le droit de préserver leur culture et leurs traditions, peu importe où ils vivent et comment ils vivent. Personne ne devrait leur dire comment s’habiller, quelle religion ils doivent suivre, ce qu’ils doivent manger ou ne pas manger, etc. mais cette invasion culturelle se poursuit sans relâche dans le monde entier avec le soutien total des gouvernements qui envoient les missionnaires pour changer les indigènes en Afrique, Jungles amazoniennes ou les jungles de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sous le prétexte d’apporter la civilisation à les sauvages.

De la chaire des églises et des mosquées du monde entier, les gens s’emparent de l’idée que les infidèles et les non-initiés doivent se faire montrer la vraie religion, bien qu’ils ne soient pas en mesure de définir quelle est la vraie religion et de se disputer avec elle avec un point de vue différent.

Je pense que nous devrions tous nous retirer de cette idéologie selon laquelle nous avons toujours raison, le reste doit donc nous suivre. Cette idéologie a causé beaucoup de chagrin dans le passé et continue d’alimenter les troubles dans de nombreuses régions du monde. Je suis donc ravi de constater que les Zoulous se battent et célèbrent qui ils sont à travers les danses présentées dans les vidéos ci-dessus. Ils protestent également contre la sexualisation des femmes dans les médias.

Au Vanuatu et à Kiribati, ils sont également très fiers de leur culture et la célèbrent. Les filles fréquentent des écoles les seins nus parce qu’elles se sentent à l’aise, sans les missionnaires. La diversité des cultures rend ce monde si intéressant. Il serait totalement ennuyeux de supprimer cette diversité et de promouvoir une seule culture partout.

Pour apprécier la diversité des personnes, il faut accepter que toutes les personnes ont le droit de vivre comme elles veulent, de manger les aliments qu’elles veulent et de s’habiller comme elles veulent. Je suis certaine qu’elles apprécieront toute aide pour améliorer leur santé et leur les infrastructures telles que les routes et les ponts, leurs conditions de vie, leur accès aux services gouvernementaux, leur source de nourriture, d’eau, d’abris et de soins médicaux.

Il devrait y avoir des écoles et des collèges pour leur apporter une éducation qui offrira de nouvelles opportunités d’emploi. Ce sont les choses que toutes les personnes apprécient. Ce qu’elles n’apprécient pas, c’est le dénigrement de leur culture et de leur mode de vie. Je suis d’accord avec elles et soutiens pleinement les femmes zouloues dans leurs efforts pour préserver ce qui est beau dans leur culture et leurs traditions.

 

Remarque: mes blogs sont également disponibles en anglais, espagnol, allemand et japonais aux liens suivants ainsi que ma biographie:

My blogs in English

Mis blogs en espagnol

Blogs von Anil in Deutsch

Blogs in Japanese

My blogs at Wix site

tumblr posts    

Blogger.com

Medium.com

Anil’s biography in English.

Biographie d’Anil en français

La biografía de anil en español.

Anil’s Biografie auf Deutsch

Anil’s biography in Japanese

Биография Анила по-русски
Subscribe

2 commentaires sur « Qui décide? »

  1. Bel argument de défense des droits de l’homme collectifs, des cultures qui s’aiment dans leur diversité, bien qu’elles acceptent le bien de la civilisation, elles ne doivent pas être défigurées dans leurs façons d’être adaptées et acceptées parmi elles. Je partage que l’unité humaine de la dignité ne signifie pas lier et égaliser les coutumes à un standard occidental blanc et artificiel.

    En révisant la version espagnole, je trouve toujours des difficultés lorsque je les attends le moins. Ce sont toujours des surprises pour un philologue et quelqu’un qui aime les mots et la diversité des langues.

    Vous verrez que j’ai ajouté une note au mot du texte anglais, « gourde », mot d’origine, apparemment, français. Grâce à une requête de Google, j’ai pu résoudre un problème de traduction et d’interprétation, ce qui me rappelle certains des professeurs plus âgés que j’avais à l’université. Il s’avère que « gourde » apparaît dans une phrase où un mot lié à un navire ou à un navire est attendu. Mais ce mot est suivi, dans la version espagnole que vous m’avez envoyée, du verbe « qui est cultivé ». Démons! Comment allez-vous faire pousser un conteneur? Grâce au dictionnaire « en ligne », j’ai pu voir que l’un des sens de « gourde » est « plante de cucurbitacées … ». Ils sont secs, comme des conteneurs, le problème semble donc avoir été résolu.

    Mais j’ai aussi trouvé une autre « difficulté » avec le mot « soutenir »: « et ils disent que les seins les soutiennent quand ils sont enfants ». En espagnol, la traduction la plus littérale est « soutenir » (maintenir). Mais le mot dérive du latin « substantia », le verbe « substenere », qui, en plus de faire référence à quelque chose qui est debout, est passé au vocabulaire philosophique en tant que terme clé pour déterminer ce qui fonde et soutient toute pensée et tout être. Cependant, la plus belle signification du mot est «aliment riche qui vous maintient en vie» (lait, par exemple). C’est-à-dire que le « maintien » de l’être vivant est à l’origine du lait maternel, la moelle épinière de la vie.

    Bien sûr, pour revenir au sujet de votre article, à savoir que l’esprit pervers et pervers de nombreux humains et les intérêts économiques qui s’en nourrissent ont fait de la pornographie un problème de plus en plus grave pour la santé mentale des hommes et des femmes. . Aujourd’hui, même les enfants y ont un accès électronique. Il n’y a pas d’éducation sexuelle affective ou d’amour appropriée. C’est-à-dire que les Blancs et les civilisés se corrompent. Cela est à l’origine de la recrudescence de la maltraitance envers les femmes, de la traite des femmes, de la traite des enfants, du viol, etc. La religion des Occidentaux civilisés n’a pas servi à se civiliser. La plupart des abrutis mentaux liés à la perversion sexuelle sont des éléments de l’establishment religieux chrétien, de leur insistance sur le célibat, etc. etc.

    J’ai trop répandu. Désolé.

    Avec nos meilleures salutations.

    M. Jose Luis Ramos Saavedra
    Canary Islands
    Spain
    November 30, 2018

    J'aime

Les commentaires sont fermés.