Abri pour les sans-abri

Source : Google photo de belles maisons en briques de terre compressée en Inde.

Synopsis : Il y a des sans-abri qui dorment sur les trottoirs des grandes villes du monde. Ils tremblent de froid et se mouillent chaque fois qu’il pleut, ils n’ont donc aucune protection contre les éléments. Les gens dans les voitures passent mais les ignorent simplement parce que ce n’est pas leur problème. Alors à qui est le problème ? Les pays riches ne peuvent-ils pas abriter leur population de sans-abri ? Le blog examine les réponses à cette question d’une manière significative.

J’ai écrit plus tôt sur le logement abordable pour les pauvres où une petite maison est construite en quelques jours en utilisant des murs et un toit préfabriqués mais nécessite du béton de ciment, des barres de fer et du plâtre pour la finition. Mais maintenant, au Ghana, un homme a commencé à construire des maisons avec des briques faites de déchets plastiques, bien qu’il faille plus de quelques jours pour construire une maison à une chambre que la vidéo ci-dessous vous montrera.

Source : U tube video

Il affirme qu’il peut construire une petite maison en 70 jours pour environ 10000 USD et 5 000 USD supplémentaires pour la peinture et les meubles, ce qui en fait plus de 15 000 USD que de nombreux pauvres et sans-abri ne peuvent pas se permettre. Mais l’idée de fabriquer des briques imbriquées avec des déchets plastiques est intéressante compte tenu du nombre de millions de tonnes de plastique jetées pour polluer l’environnement à l’échelle mondiale. Une partie se retrouve dans les océans, ce qui représente de graves menaces pour la faune. Il y a une zone de plastique qui flotte dans l’océan Pacifique qui est plus grande que la taille du Texas, vous pouvez donc imaginer combien de millions de tonnes de déchets plastiques y a-t-il que personne ne semble s’en soucier. (Lire mon blog sur la malédiction de la pollution plastique ici.)

Si j’avais de l’argent, je louerais ou louerais un navire-usine équipé de tout l’équipement, une presse hydraulique, etc. pour fabriquer de telles briques et tuiles et j’irais dans l’océan Pacifique pour ramasser les déchets et les transformer en belles tuiles ou briques. J’aurais une source inépuisable de déchets plastiques pour ramasser et nettoyer l’océan ainsi que pour sauver la vie marine. Lorsque mon navire sera plein, j’accosterai dans un pays pour vendre les choses que nous avons fabriquées et retourner en faire plus exactement comme ce qu’ils font avec les navires-usines qui capturent et transforment le thon. Imaginez que si quelqu’un y réfléchissait sérieusement, il pourrait gagner beaucoup d’argent et aider à construire des millions de maisons pour les pauvres.

L’idée d’emboîter des briques en plastique qui s’emboîtent les unes sur les autres comme Lego est une idée merveilleuse car elle ne nécessite aucune compétence particulière pour construire un mur avec elle et elle ne nécessite pas de mortier de ciment et de sable. Il suffit de regarder la vidéo et de voir comment ils construisent des maisons au Ghana de cette façon.

Alors je pensais que s’il y a autant de déchets plastiques disponibles dans chaque pays qui finissent dans leurs décharges, dans leurs cours d’eau et un peu partout, il s’agit juste de les collecter pour les amener dans un centre de traitement que n’importe quel gouvernement de n’importe quel pays peut mettre en place un faible coût. Ce sera un investissement ponctuel qui s’amortira à court terme mais qui déclenchera une révolution dans le secteur de la construction pour construire des logements de masse pour les pauvres et les sans-abri et résoudre le problème des déchets plastiques qui remplissent les décharges.

Cela peut également être fait par le secteur privé où un riche homme d’affaires peut facilement créer une usine pour construire des briques en plastique afin de construire des maisons bon marché mais très solides en un temps record afin de résoudre le problème du logement des personnes très pauvres et sans-abri du monde entier.

J’ai déjà écrit comment un bonhomme polonais recycle les déchets plastiques dans son pays pour fabriquer de belles et très résistantes tuiles qu’il fabrique en différentes couleurs et qu’il réalise de bons profits en exportant les tuiles vers d’autres pays. Il existe de nombreuses usines où les déchets plastiques sont transformés en seaux en plastique brillants, en objets ménagers comme des chaises moulées, des tables, etc. aux dépotoirs.

Ce monsieur au Ghana montre comment il collecte les déchets plastiques de toutes sortes, les fait fondre pour en faire une pâte épaisse, y mélange du sable, ajoute de la couleur, puis utilise une presse hydraulique pour mouler de belles et solides briques en plastique qu’il utilise ensuite pour construire des maisons. Ces blocs en plastique ont des caractéristiques de verrouillage, de sorte qu’il ne nécessite pas de mortier de ciment pour construire un mur.

Quand je vois les sans-abri dans les rues de pays dits riches et dans d’autres pays moins riches, je suis triste que des pays qui prétendent être riches et dépensent des milliards de dollars dans des guerres étrangères qu’ils n’ont pas pu gagner ne puissent pas résoudre le problème du logement de leurs pauvres citoyens.

L’itinérance est un problème mondial. L’Inde a de très grands bidonvilles à Mumbai et dans de nombreuses autres villes où les pauvres vivent et construisent leurs propres abris avec n’importe quel matériel qu’ils peuvent récupérer, mais ils n’ont pas d’assainissement, d’eau et de parcs où leurs enfants peuvent jouer.

Si le gouvernement ou les gens du secteur privé pouvaient construire des maisons pour eux en utilisant des déchets plastiques dans un manière planifiée avec des routes, des canalisations d’assainissement et de drainage souterrains à faible coût, le problème des bidonvilles peut être résolu de manière magnifique. Des gens d’autres pays viendront voir les belles maisons où les pauvres peuvent vivre dans la dignité et le confort. (Lire mon blog intitulé Maisons abordables ici)

Chaque fois que l’on parle d’urbanisme pour l’habitat de masse, la question du coût se pose rapidement car le site doit être acquis et payé et les infrastructures nécessaires à de tels logements doivent être développées à grands frais. Ensuite, il y a le coût des maisons elles-mêmes. Mais que se passe-t-il si une très grande zone comme celle occupée par le bidonville de Dharavi à Mumbai est développée de cette manière alors qu’une tente temporaire d’abris pourrait être construite pour les résidents quelque part pendant que le site est développé ?

Je sais que la Chine a travaillé très dur pour construire des maisons et des appartements abordables pour des millions de ses citoyens dans tout le pays, de sorte que presque tout le monde a une maison moderne où vivre. Ce type de développement coûte des milliards de dollars que les pays les plus pauvres ne peuvent pas se permettre.

L’Inde a commencé à construire des logements de masse pour ses pauvres dans tout le pays, mais en utilisant les méthodes traditionnelles de briques, de ciment et de mortier qui nécessitent beaucoup de barres de fer et de finitions comme en Chine, c’est donc coûteux. Ainsi, la solution consistant à utiliser des déchets plastiques pour fabriquer des briques imbriquées pour construire des maisons semble être une très bonne idée.

Un autre produit innovant appelé K Bricks est fabriqué à partir de déchets de démolition de bâtiments transformés en briques de haute qualité sans ciment, il est donc assez respectueux de l’environnement et utilise des déchets de construction recyclés pour fabriquer des briques sous pression. Regardez la vidéo ci-dessous.

Source : U tube video

Une autre méthode consiste à fabriquer des briques de terre comprimée qui sont ensuite utilisées sans mortier de ciment pour construire de belles maisons solides et durables.

Source : U tube video

En Éthiopie, ils construisent des maisons robustes en adobe à très faible coût que vous pouvez voir dans la vidéo ici. Ma maison au Mali a été construite de cette façon sauf que les pièces étaient rondes dans le style malien.

Source : U tube video

J’ai fait construire une maison pour moi dans un village malien que j’avais conçu moi-même par les villageois. C’était une belle maison avec 5 pièces rondes reliées entre elles que les villageois construisaient avec des briques de boue séchées au soleil. La fondation de 3 pieds de haut a été construite avec de la latérite. Les pièces avaient un diamètre de 4 mètres, elles étaient donc très spacieuses avec des fenêtres pour la ventilation croisée et un toit de chaume de couleur dorée.

Le sol était fait de terre compacte enduite de bouse de vache une fois par semaine pour lui donner une bonne surface sans poussière. Nous avons filtré toutes les fenêtres et les portes pour éloigner tous les insectes comme le paludisme qui causent les moustiques, nous étions donc très fiers de notre maison que de nombreuses personnes sont venues voir. Ils enduisaient les murs extérieurs de beurre de karité qu’ils fabriquaient à partir de la noix qu’ils cueillaient dans la forêt. Il donnait une surface imperméable et brillante et protégeait les murs de boue de la pluie. Je pense que j’ai dépensé environ 3000 USD pour toute la maison mais c’était en 1980. Le lot était gratuit. Voir les photos dans le lien suivant et lire le blog ici. (Lire le blog Comment être vraiment autonome n’importe ici)

Il y a tellement de façons nouvelles et imaginatives que certaines personnes construisent des maisons à bas prix avec des déchets de plastique, de la boue compressée ou simplement des briques de boue comme elles le font dans les villages africains où personne n’est sans abri.

Mais nous voyons la tragédie des pauvres dormant sur les trottoirs dans les grandes villes et cherchant de la nourriture dans les bennes à ordures alors que des voitures de luxe passent sans jamais les regarder. Si cela se produit dans les pays dits riches, imaginez comment les pauvres vivent ailleurs. Ils ne sont pas protégés des éléments alors ils tombent malades et meurent. Ils n’ont nulle part où aller pour leur visite matinale et n’ont pas accès à de l’eau douce pour se laver, alors comment survivent-ils ? Pourquoi y a-t-il tant d’argent pour la guerre mais pas d’argent pour fournir des maisons à bas prix à ces malheureux ?

Si la Chine peut réduire considérablement le niveau de pauvreté et fournir des maisons modernes et décentes à tous ses citoyens, alors sûrement d’autres pays avec plus de ressources peuvent le faire, mais il faut une volonté nationale et un engagement fort pour aider les pauvres afin qu’ils n’aient jamais à dormir sur la le trottoir se mouille et tremble de froid. Eux aussi ont parfaitement le droit de vivre dans un logement décent dans la dignité et la sécurité qu’il peut leur apporter, mais qui les écoute ?

Source : Google photo de sans-abri dormant sur le trottoir.

Remarque: mes blogs sont également disponibles en Anglais, espagnol, allemand et japonais aux liens suivants ainsi que ma biographie. 

Mes blogs en Anglais
Mis blogs en espagnol
Blogs von Anil in Deutsch
Blogs in Japanese
My blogs at Wix site
tumblr posts
Blogger.com
Medium.com
Anil’s biography in English.
Biographie d’Anil en français
La biografía de anil en español.
Anil’s Biografie auf Deutsch
Anil’s biography in Japanese
Биография Анила по-русски

Subscribe

Un commentaire sur « Abri pour les sans-abri »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s